Le Parc National du Mercantour

 

Le parc national du Mercantour est un des dix parcs nationaux de France. Il est situé sur les départements des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence (France).

 

Il est certainement le parc le plus sauvages de France, et l’un des plus variés avec des paysages aux contrastes très marqués grâce sa situation géographique très particulière, à une heure de la Côte d’Azur, entre les montagnes des Alpes et la mer Méditerranée.

 

Histoire

Afin de protéger la faune, les territoires centraux du massif du Mercantour ont d’abord été classés Réserve royale de chasse en 1859 par le roi Victor-Emmanuel II, puis Réserve de chasse en 1946 par arrêté préfectoral et Réserve en 1953 par arrêté ministériel. Le parc national a été créé en 1979.


Partie française de l’ancienne réserve de chasse des rois d’Italie qui occupait avant 1861 les deux versants des Alpes, le parc du Mercantour est jumelé depuis 1987 au parc naturel italien delle Alpi Marittime (anciennement de l’Argentera) avec lequel il possède 33 km de frontière commune. Un projet de Parc européen est aussi à l’étude. En 2001, le site du Parc national du Mercantour et il Parco delle Alpi Marittime est inscrit sur les listes indicatives du Patrimoine mondial de l’UNESCO. En 2009, un nouveau décret modifie son décret fondateur (1979), et sa future charte est élaborée par le lancement d’une concertation.

En 1992, le loup fait un retour naturel depuis l’Italie.

 

Territoire
Le territoire du parc national du Mercantour s’étend sur deux départements, 28 communes, 68 500 hectares en zone centrale et 136 500 hectares en zone périphérique. Son point culminant est la cime du Gélas à 3 143 mètres. Huit vallées principales composent le parc :
Vallée de la Roya

Vallée de la Bévéra

Vallée de la Vésubie

Vallée de la Tinée

Vallée du Cians

Vallée du Var

Vallée de l’Ubaye

Vallée du Verdon

 

Les deux organismes; italien et français, gèrent en commun le suivi des espèces animales qui parcourent l’ensemble de ce domaine protégé. Ainsi les bouquetins gagnent leur quartiers d’été dans le Mercantour après avoir hiverné dans l’Argentera, tandis que les mouflons effectuent le trajet inverse.

Le parc connait un attrait croissant et est visité annuellement par plus de 800 000 visiteurs, pour de la randonnée pédestre, de l’alpinisme, du ski de randonnée, …

 

Parmi les sites les plus visités :

-la vallée des Merveilles avec ses 40 000 gravures préhistoriques ;

-le lac d’Allos, plus grand lac naturel d’altitude en Europe ;

-le Boréon pour son atmosphère subalpine (forêt de mélèzes) et alpine.

 

Le parc possède 600 km de sentiers entretenus et balisés, dont le GR 5, le GR 52A qui constitue le sentier panoramique du Mercantour et traverse la vallée des Merveilles, et le GR 56.

Témoins des affrontements du xviiie siècle, du xixe siècle et de la Seconde Guerre mondiale de nombreux vestiges militaires subsistent sur le territoire du Parc, notamment autour de l’Authion et dans la Haute Tinée (Isola). Débris militaires et barbelés font l’objet de campagnes de nettoyage régulières.

 

Géographie

 

Le noyau central du massif du Mercantour, dans le nord-est, le long de l’axe frontalier, est constitué de roches cristallines. Il est entouré de roches sédimentaires.

De nombreux glaciers (à la cime du Gélas, au mont Clapier, au lac d’Allos) recouvraient les hauteurs du massif jusqu’au début du XXème siècle. Avec l’action soutenue des cours d’eau, ils ont profondément marqué la morphologie des reliefs et vallées.En 2007, les estimations faisaient état de 3 200 espèces végétales et animales.

Flore

Du fait de la variété du terrain et du climat (influencé par la jonction des Alpes et de la Méditerranée), le parc possède plus de 2 000 espèces de plantes dont plus de 40 endémiques, telles des saxifrages, des orchidées.

Peuplant les pentes, feuillus (chêne pubescent, pin sylvestre, chêne vert) et résineux (sapin, épicéa, puis mélèze et pin cembro) se succèdent au fil de l’altitude jusqu’à 2 200 mètres.

 

Faune

 

On y a d’ores et déjà dénombré plusieurs centaines d’espèces (certaines sont présentes depuis la fin des glaciations) dont notamment 197 espèces de vertébrés sur le territoire dont 53 sont menacées. Grâce à l’action du Parc national, ces animaux qui, pour certains, ont failli disparaître, fréquentent à nouveau les montagnes du Mercantour. Protégés par les statuts du Parc, cerfs, sangliers, chevreuil, chamois (plus de 8 000 individus), bouquetins (1 100 individus), mouflons prospèrent.


Sur ce même territoire, 153 espèces d’oiseaux permettent des rencontres inattendues; la chouette de Tengmalm habituée aux basses températures côtoie le hibou petit duc d’Afrique du Nord.
Dans les airs ou sur terre, il est également possible d’observer le gypaète barbu (réintroduit dans le parc depuis 1993), l’aigle royal, le tétras lyre, le lagopède, mais aussi chocard à bec jaune ou crave à bec rouge en altitude.

 

Quelques randonnées dans le Parc National du Mercantour :

 

-          Saint Ours – 150 m de dénivelé – 2h – Facile – Haute Ubaye

-          Lac du Lauzanier – 377m de dénivelé – 2h –Facile – haute Ubaye

-          Circuit de Tortisse -Lacs de Vens – 650m de dénivelé –  5h – Confirmé – Haute Tinée

-          Mont Pelat – 950m de dénivelé – 6h30 – Confirmé – Haut Verdon

-          Balade des 3 refuges – 1940m de dénivelé –Sportif – Haute Ubaye, Haut Var, Cians.

 

Toutes les randonnées sur le site du parc : http://www.mercantouralpimarittime.com/

 

Cap France

OFFRES

INFORMATIONS